Fabrice vous propose d'innover pour construire l'Afpa de demain.

La CFE CGC constate :

  • Que la transformation digitale de nos sociétés avance de manière exponentielle : intelligence artificielle, blockchain, réalité virtuelle, réalité augmentée, web 4.0, réseaux sociaux… « L’implémentation » du numérique dans notre quotidien est complète, et aucun secteur n’échappe plus à ce vecteur d’innovation.
  • Que l’innovation ne passe pas uniquement par l’usage du numérique : les problématiques sociales peuvent également être traitées de manière innovante, par une approche systémique et différenciée. Entre un public « jeunes décrocheurs » et un public « jeunes diplômés de niveau universitaire », l’accompagnement ne peut être identique et nécessite une innovation sociale permanente, capable de prendre en compte l’individu dans son ensemble pour lui apporter une solution adaptée.
  • Que l’innovation à l’Afpa devient lisible dans certaines des missions assignées à des Directions ou services, dans le cadre du nouveau modèle organisationnel : mettre en œuvre des partenariats innovants, rendre la pédagogie plus agile, ou encore développer le concept « Le village de l’Afpa ». Pour ce qui concerne nos interactions quotidiennes avec les outils ou avec les collègues, rien ne transparait des moyens ou méthodes innovants.
  • Que les innovations quotidiennes des collègues ne sont pas suffisamment partagées à l’interne, ni valorisées. Sans doute assez fréquemment à l’Afpa, mettre en œuvre des solutions innovantes relève du parcours du combattant, nécessitant l’intervention et l’accord de tant de services différents que l’oubli d’un seul dans la boucle de départ bloque le système et finit par décourager les initiatives.
  • Que le champ de l’innovation est vaste et peut ouvrir plus encore les portes de la transformation de l’Afpa, en nouant de nouveaux partenariats publics / privés, en créant de nouvelles façon de gérer les biens et les produits de l’Afpa, ou en adoptant une nouvelle expérience client pour notre communication numérique.

En conséquence, la CFE CGC propose :

  • D’aborder l’innovation à l’Afpa sur un schéma de gestion transverse, avec une personne ressource par région et une personne ressource au siège, directement rattachée à la Direction générale ;
  • De refondre notre système d’information pour un meilleur service au salarié, et de développer des applications numériques sectorielles, y compris pour la commercialisation de nos produits de formation-accompagnement ou de conseils aux entreprises ;
  • De créer des Fab Lab régionaux et un Fab Lab central, incubateurs de start-up dédiées au secteur de la formation professionnelle et de l’inclusion sociale ;
  • De s’inspirer de la qualification « Entreprise innovante » pour créer un label interne d’innovation à destination de nos établissements, avec un système bonus / malus sur les frais de siège régionaux ;
  • De mettre en place une assistance au portage de brevet ou de propriété intellectuelle pour les salariés contributeurs, avec une répartition des dividendes 50-50 en cas de commercialisation externe ;
  • D’imaginer un système d’intéressement en cas de déploiement interne de solutions innovantes en pédagogie (nouveaux référentiels métiers ou accompagnement) ou en gestion (solutions d’économie de budget ou de simplification) ;
  • D’instituer des plages de communication sans utilisation de mails, afin de faciliter les échanges et les collaborations directs ;
  • De créer des filiales supplémentaires : par exemple une filiale pour la gestion de l’immobilier et une autre pour la commercialisation de produits matériels ou immatériels ;
  • De faire inscrire l’innovation au Contrat d’Objectifs et de Performance ;

La CFE CGC a pour objectifs :

  • Libérer les potentiels et l’esprit d’initiative individuel et collectif, en créant une émulation ;
  • Valoriser les salariés pour leur investissement à rechercher et trouver des solutions innovantes ;
  • Faire face à la concurrence avec une plus grande performance ;
  • Renvoyer une image moderne pour attirer les talents ;
  • Nous adapter continuellement à l’environnement externe ;
  • Adapter notre modèle économique et social de manière plus réactive.

Rappels :

  • Innover permet de garder le contrôle, crée de la valeur, améliore l’offre, permet de conquérir de nouveaux marchés et mobilise les salariés ;
  • Innover, c’est prospecter et se projeter sur l’avenir ;
  • Innover, c’est veiller à raccourcir les circuits de décision ;

Innover, c’est un profil particulier à identifier : curieux, il sait formuler des problématiques complexes et est habile à combiner des ressources hétérogènes. C’est un esprit pionnier qui prend des risques pour mettre en avant un nouveau produit ou une nouvelle organisation.